QU'EST CE QUE LA Sophrologie ?

Au coeur des sensations ...

La sophrologie est une fenêtre vers un espace personnel dans lequel je suis libre de m’exprimer, de respirer, de redécouvrir mon corps et mes sensations à mon rythme. Guidé par le sophrologue, je demeure le sujet de mon observation et m’active à faire grandir le potentiel en moi. L’entraînement régulier permet d’installer une passerelle entre le corps et le mental, qui fonctionnent en harmonie et concourent au maintien de l’équilibre personnel.

L’origine

Créée en 1960, par un neuropsychiatre colombien, le professeur Alphonso Caycedo, la sophrologie est une méthode initialement conçue en vue d’améliorer la qualité de patients souffrant de pathologies lourdes. Faisant ses preuves sur le plan médical, elle s’est progressivement installée au rang des techniques psycho-corporelles qui permettent de développer efficacement l’adaptation au quotidien et aux épreuves de la vie. La méthode s’inspire de différentes techniques orientales et occidentales (hypnose, relaxation, yoga, zen japonnais).

Cette technique thérapeutique offre de nombreux outils qui permettent d’acquérir une meilleure connaissance de soi et développer ses ressources personnelles. La sophrologie ou «pédagogie de l’existence» (Pr Alphonso Caycedo), est une méthode simple qui permet d’améliorer la présence à soi et de prendre le recul nécessaire sur l’existence, afin de gagner en bien-être. Elle enseigne toute l’importance d’être à la fois bien dans son corps et dans sa tête.

La respiration est le mouvement dans lequel l’homme s’ouvre et se ferme, s’abandonne et se retrouve. Si la respiration n’est pas correcte, c’est l’homme tout entier qui n’est pas en ordre et non pas seulement son corps.

K. Graf Durkheim

Ouvrir le champ des possibles

Pratiquer la sophrologie, c’est entraîner son attention. Pour favoriser la qualité attentionnelle, il est souhaitable de lâcher-prise. L’objectif premier d’une séance est de vous soulager des tensions inutiles, des cogitations mentales, afin que vous soyez dans un meilleur accueil de l’instant présent.

La sophrologie ne se substitue pas au traitement médical :

Elle contribue au maintien de notre équilibre et demeure un accompagnement complémentaire efficace et reconnu. Le sophrologue devra rester dans le cadre fixé par le code déontologique de sa profession et savoir orienter vers un médecin ou spécialiste lorsque nécessaire. La finalité de l’entraînement sophrologique est de guider la personne vers l’autonomie, dans le souci permanent de son bien-être et sa sécurité.